Les effets spéciaux dans la série Smallville
Pour cette spectaculaire séquence où Clark est renversé par la voiture de Lex, il n'y pas eu de trucage. Le cascadeur a réellement été heurté par la voiture. Ca n'est pas un accident, mais un exercice bien huilé. Il existe en effet une technique qui permet aux cascadeurs de simuler un choc de ce type sans se blesser. Il faut cependant préciser que la voiture n'allait pas très vite. La scène a été tournée à 30km/h. Les images ont ensuite été accélérées pour donner une impression de vitesse.

Les effets spéciaux


L'un des effets spéciaux les plus impressionnants de la première saison de "Smallville" est sans aucun doute la pluie de météorites qui s'abat sur la petite ville du Kansas dans l'épisode pilote. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les météorites que l'on voit à l'écran n'ont pas été réalisées en images de synthèse. En effet, l'équipe des effets spéciaux a fabriqué des petits rochers en polystyrène et en résine, puis les a filmés sur un fond bleu. Par la suite, la magie des ordinateurs est intervenue pour ajouter les traînées de feu et de fumée que laisse le passage des météorites. L'épisode pilote est celui qui a demandé le plus de travail aux techniciens des effets spéciaux, puisque l'on peut y dénombrer 160 plans faisant intervenir des images de synthèse et autres effets visuels. Un chiffre impressionnant pour une série.

Les effets spéciaux Les effets spéciaux


Dans plusieurs épisodes, on peut voir Clark Kent éviter les balles que ses ennemis lui tirent dessus. L'effet spécial utilisé dans ces scènes a un nom bien précis : le "bullet time". Cet effet montre les balles avancer au ralenti pendant que les personnages bougent également au ralenti pour les éviter, toujours au ralenti. Ce trucage a été utilisé pour la première fois dans le film "Matrix". Depuis, il a été vu dans de nombreux autres films. Dans "Smallville", cet effet spécial n'est cependant pas aussi élaboré que dans "Matrix". En effet, la caméra reste fixe et ne bouge pas autour de Tom Welling. Pourtant, il n'en reste pas moins complexe à réaliser car il mélange plusieurs techniques. La première est celle du ralenti. Pour filmer un ralenti de ce type, il faut utiliser une caméra normale. Comme elle tourne plus vite, elle enregistre plus d'images pendant la même durée, ce qui permet d'obtenir un ralenti de qualité optimale. Par ailleurs, pour pouvoir éviter les balles qu'on lui tire dessus, Tom Welling est attaché à des câbles qui le retiennent lorsqu'il se penche en arrière. Naturellement, ces câbles sont effacés plus tard grâce à un outil que l'on appelle la palette numérique et qui permet de retoucher les images vidéo. Troisième et dernier trucage necessaire pour réaliser le "bullet time" : les balles et leur tracé sont recréés intégralement en images de synthèse lors de la post-production.

Les effets spéciaux


Pour donner l'impression que Clark court et se déplace à une vitesse supersonique, une technique relativement simple est utilisée. En effet, l'effet spécial en question est réalisé directement pendant le tournage : la caméra filme tout simplement Tom Welling en accéléré, c'est à dire qu'elle enregistre moins d'images par seconde qu'en temps normal. Elle tourne donc moins vite. Ainsi, quand on passe le film à vitesse normale, on voit la personne se déplacer beaucoup plus vite qu'en vrai. Pour accentuer cet effet, les techniciens ajoutent ensuite sur la silhouette de Tom un effet de flou, ce qui donne l'impression qu'il court tellement vite que l'on ne peut pas le voir nettement.

Les effets spéciaux


Dans la série, Clark Kent jette souvent ses adversaires dans les airs. Assez fréquemment, il se fait également projeter lui-même à plusieurs mètres de hauteur. Pour réaliser ces cascades, les techniciens ont recours à une technique utilisée depuis plusieurs années dans les films de kung-fu, tels que "Tigre et Dragon". Les cascadeurs ou les acteurs sont attachés à des câbles très fins reliés à un système de poulies. Des techniciens sont quant à eux chargés de tirer ces câbles et font ainsi s'élever du sol les acteurs (ou leurs doublures), comme s'il s'agissait de caisses de marchandises que l'on soulève. Par la suite, lors de la post-production, les câbles sont effacés de l'image grâce à la fameuse palette numérique. On ne voit donc aucune trace du trucage. Sur la photo ci-dessous, Tom est également maintenu en l'air grâce à des câbles microscopiques.

Les effets spéciaux


Pour les séquences où Clark se sert de sa vision aux rayons X, les images de synthèse sont une nouvelle fois sollicitées. Cependant, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les hommes des effets spéciaux n'ont pas recours à la technique de la "motion capture" ["capture de mouvement"] pour recréer le squelette d'un être humain. En effet, d'ordinaire, afin de réaliser cet effet spécial, on filme un acteur sur lequel ont été placés des capteurs qui serviront de repères pour l'animation en images de synthèse. C'est notamment cette technique qui a servi à créér le personnage de Gollum dans "Le Seigneur Des Anneaux". Or, dans "Smallville", les techniciens des effets spéciaux se contentent de "coller" des images de synthèse directement sur le film. Ainsi, pour montrer un homme qui marche derrière un mur, les techniciens prennent le film de l'acteur qui marche et ils dessinent par dessus un squelette et un décor de couleur bleu. Cette technique permet ensuite d'enchaîner facilement le plan d'un personnage se trouvant dans un vrai décor avec les images que voit Clark grâce à sa vision aux rayons X.

Les effets spéciaux Les effets spéciaux


Recréer les champs de maïs de "Smallville" n'a pas été une mince affaire. En effet, à Vancouver, là où est tournée la série, il n'existe tout simplement pas de cultures de maïs. Les producteurs n'ont donc pas eu le choix : il leur a fallu créer un champ de maïs spécialement pour l'occasion. Ainsi, plusieurs semaines avant le tournage du premier épisode, 20 000 tiges de maïs ont été plantées dans un gigantesque champ. Ces maïs étaient censés pousser naturellement et germer au moment où le tournage du pilote commencerait. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu. Quand les premières prises de vue ont débuté, le maïs n'avaient pas encore germé. Ils avaient l'air pauvres et défraîchis. Il était donc impossible de les filmer dans cet état. Aussi, les champs de maïs ont-ils dû être entièrement recréés en images de synthèse! Les maïs que l'on voit dans l'épisode sont donc totalement artificiels !

Les effets spéciaux


Dans "Smallville", les cascades occupent une place de choix. Si, par contrat, les acteurs sont obligés de ne rien faire qui pourrait les blesser ou mettre leur vie en danger, ils réalisent toutefois eux-mêmes certaines de leurs cascades. Par exemple, dans "Nicodemus", c'est bel et bien Kristin Kreuk qui tombe d'une tour haute de plus de 15 mètres dans les bras de Tom Welling. Bien évidemment, Kristin était attachée à un câble et toutes les précautions nécessaires avaient été prises pour assurer sa sécurité. Cependant, ce cas fait figure d'exception. La plupart du temps, les cascades sont confiées à Lauro Chartrand, chef cascadeur, et son équipe. Chartrand est notamment chargé de s'occuper de toutes les cascades impliquant des véhicules. C'est ainsi lui qui conduit les bolides de Lex Luthor... Sur la photo ci-dessous, Kristin se tient devant le fond vert utilisé pour les effets spéciaux. Elle va tourner une scène où elle est projetée en avant par une explosion. Les flammes de l'explosion seront ajoutées par ordinateur au cours de la post-production.

Les effets spéciaux Les effets spéciaux


Dans cette scène de l'épisode "Un Homme Ordinaire", Clark Kent tente de retenir Eric alors qu'il tombe dans le vide. Sur la photo de gauche, qui n'a pas été retouchée, on peut voir le trucage qui a été utilisé pour cette séquence. Le cascadeur qui se jette dans le vide porte un harnais de sécurité sous ses vêtements. Il est ainsi attaché à un câble relié à une grue. Le câble passe par sa manche pour être plus discret. De son côté, Tom Welling porte également un harnais de sécurité sous ses vêtements au cas où il serait projeté dans le vide par accident. On peut d'ailleurs voir le câble de sûreté qui descend le long de sa jambe. Naturellement, grâce à la palette numérique, les câbles ont été éffacés de l'image dans l'épisode.

Les effets spéciaux Les effets spéciaux


Source : Series mag
Menu Smallville Compteur